MEMOIRE et HISTORIQUE

   Chantaud de la commune de Saint Martial Le Mont est le premier endroit , dans le secteur, d'exploitation des mines de charbon à ciel ouvert.

 

   En 1777, messieurs COURSAGET et BARRET sont autorisés à exploiter un gisement de houille à Chantaud.

 

   En 1786, Messieurs BARBIER de Fourneaux commune de Saint Martial Le Mont obtiennent l'autorisation d'exploiter un gisement de charbon.

 

   En 1823, le village de Fourneaux commune de Saint Martial est cédé à la commune de Saint Médard, aujourd'hui Saint Médard La Rochette.

 

    En 1868, la commune de Saint Martial Le Mont donne des terrains notamment de Chantaud ainsi que du lieu-dit 'les Bregères' et la commune de Saint Pardoux cède également des terres pour transformer le lieudit 'La Vavé',  en la nouvelle commune de LAVAVEIX LES MINES.

 

   Au temps des mines, la commune de Saint Martial Le Mont a atteint les 900 habitants pour 4.100 sur LAVAVEIX LES MINES.

 

DOCTEUR TREILLE

 

   Justin, TREILLE est né le 28 mars 1846 à AUBUSSON, d'un père corrézien exerçant la profession de teinturier. Il fait ses études à l'école préparatoire de LIMOGES puis à la faculté de médecine de PARIS où il a réussit son doctorat en 1873. Il exerce à AUBUSSON jusqu'en 1883, année où il est nommé médecin de la Compagnie des Houillères d'AHUN à LAVAVEIX LES MINES. Il est donc médecins des mineurs. Très attaché à sa profession, il devient président du Syndicat des Médecins de la Creuse et président du Conseil d'Hygiène Départemental. Il est décoré de la Légion d'Honneur, le 11 juillet 1902;

   Passionné d'archéologie, il rejoint en 1916, la société des sciences naturelles, archéologiques et historique de la Creuse. Il décède de vieillesse, le 20 mars 1925 à pratiquement 79 ans, à LAVAVEIX LES MINES.

   Après son décès, sa veuve lègue au musée d'art et d'archéologie de GUERET, des objets que son mari a trouvé à Chantaud commune de Saint Martial Le Mont :

Un antéfixe anthropomorphe. (visage humain)

                                                           Un vase globulaire à pied. (vase à onguent)

                                                           Un gobelet cylindrique.

 

    La rue, où il a demeuré, porte son nom. Elle se situe en face de l'ancienne brigade de Gendarmerie de LAVAVEIX LES MINES.

 

 

Martial LEYMARIE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×