Logo nal coul

clignsmlmlogo-1.gif

 

Eglise02.jpg


--- Ce site a pour but de mieux faire connaissance et apprécier SAINT MARTIAL LE MONT !

--- N’ayant pas de site sur notre commune, il fallait se décider. Ce que j’ai fait alors soyez indulgents.

--- Le Limousin est une région du centre FRANCE, composé de la HAUTE VIENNE, la CREUSE et de la CORREZEet fait partie de l'ancien comté de LA MARCHE.

---Depuis le 01 octobre 2016, nous faisons partie de la Région NOUVELLE AQUITAINE comprenant les ancienne régions de l'Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes.

--- La CREUSE a une population de 130.802 habitants pour une superficie de 560.613 ha. Berceau de Martin NADAUD (1815/1898) a qui l’on doit le célèbre slogan : "QUAND LE BATIMENT VA, TOUT VA !"

--- Elle se décompose en deux arrondissements : GUERET sa préfecture et AUBUSSON la sous-préfecture, formée de 15 cantons pour un total de 260 communes.

--- SAINT MARTIAL LE MONT compte 224 habitants au dernier recensement avec une surface de 1.025 ha. Nous nous situons à mi-chemin entre GUERET (capitale de LA MARCHE) et AUBUSSON (capitale de la tapisserie). Le peintre Jacques LAGRANGE y  a demeuré tout près de l’église. L'altitude moyenne est de 400 mètres et le point culminant est de 508 mètres à Puy Chabanne. Nous ne possédons pas de Plan d'Occupation des Sol 'POS'.

---Nous faisons partie du canton d'AHUN et nous sommes surveillés par les brigades de Gendarmerie d’AUBUSSON, CHENERAILLES et de SAINT SULPICE LES CHAMPS, de la Compagnie d’AUBUSSON du Groupement de Gendarmerie de la CREUSE à GUERET.

---En 1999, il y avait 122 résidences principales, 55 résidences secondaires et 24 logements vacants.

---SAINT MARTIAL fut le premier évêquede LIMOGES. Selon GREGOIRE De TOURS, SAINT MARTIAL aurait été envoyé en mission eu GAULE par le Pape FABIEN, vers le milieu du III° siècle. Son rôle fut d'évangéliser l'AQUITAINE, province Romaine à laquelle le LIMOUSIN était rattaché depuis l'empereur AUGUSTE. Devenu évêque de LIMOGES, SAINT MARTIAL y mourut et y fut inhumé. Sur le lieu des sa sépulture, des fouilles ont montré que les reliques ne peuvent pas être antérieures au IV° siècle. Ce qui fait penser à relativiser la datation tirée de GREGOIRE De TOURS et à situer un peu plus tard l'arrivée de SAINT MARTIAL en LIMOUSIN. Très rapidement son tombeau fut l'objet d'un culte fervent, que contribaua à répandre la célèbre abbaye de SAINT MARTIAL, fondée sur le lieu même où se trouvait le sarcophage. C'est semble-t-il à l'époque Carolingienne qu'elle devint titulaire de la paroisse de SAINT MARTIAL LE MONT ainsi que de celles de SAINT MARTIAL DE GIMEL (19) SAINT MARTIAL ENTRAYGUES (19) SAINT MARTIAL LE VIEUX (23) et SAINT MARTIAL SUR ISOP (87). Ceci selon Marcel VILLOUTREIX dans 'Noms des lieux du Limousin'

---Du temps des mines de charbon, la commune a atteint le chiffre d’environs :  900 habitants. En 1823, la commune perd FOURNEAUX qui est réuni à SAINT MEDARD. Puis, en 1868 nouvelle perte de territoire pour former ce qui deviendra LAVAVEIX LES MINES.

 

Bonne visite !

le webmestre :      signML.gif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×